Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Coutansouze

Publié le par paroissesaintlegersainteprocule.over-blog.com

 

Mieux connaitre Coutansouze

 

L’histoire de la commune de Coutansouze est liée à celle de la forêt des Colettes et de ses sabotiers.

 

CoutansouzeL'ouragan de février 1879 renversa une grande partie des beaux arbres de la forêt, hêtres, chênes et sapins, alors bûcherons et sabotiers affluent. Mais le conseil municipal refusa une gare sous prétexte que le bois de la forêt expédierait tout et que les sabotiers n'auraient plus de travail. Néanmoins, l'industrie du sabot a été florissante jusqu'au début du XXe siècle. Le 12 novembre de chaque année était célébré le saint René, patron de la corporation. Cette fête n'existe plus actuellement.

 

Le village est situé au cœur de cette forêt de 730 ha. Il comprend le bourg et deux principaux hameaux des Fayes et Villard. Deux ruisseaux, Le Bellon et le Ruis de Gourgueil qui reçoit le ruis de la Perrière, arrosent de fraîches vallées. N'oublions pas la croix des Bois qui est le point le plus élevé de la commune (600 m) et donc le plus froid.

 

La population actuelle est de 130 habitants alors qu'on en dénombrait 573 en 1891.

 

Principaux monuments

 

* L'église Saint-Gervais Saint-Protais

Initialement l'église se situait au lieu­dit « l'étang » et depuis 1861 elle a été reconstruite au bourg grâce à des dons des descendants de la famille De Vilaine, ancien seigneur de Coutansouze. Le che­min de croix à l'intérieur de l'église a été volé il y a quelques années et la commune qui souhaite rénover ce bâtiment aimerait bien avoir un don d'un chemin de croix pour remplacer l'ancien.

 

* Deux viaducs

Le viaduc du Bellon est un ouvrage entiè­rement métallique de 231 m de long et haut de 48 m. Le viaduc de la Perrière est, quant à lui en pierre, jeté sur la vallée du Ruis de Gourgueil. Ce pont à arcades se trouve dans une courbe de la voie ferrée et son imposante masse de pierre s'ar­rondit.

 

Ces deux ouvrages ont été construits entre 1868 et 1871 pour la ligne ferroviaire Gannat-Commentry. L'ingénieur chargé des travaux s'appelait Gustave Eiffel.

 

* Lavoirs

Il existe sept lavoirs répartis entre la forêt et les hameaux. Un projet de randonnée des lavoirs est à l'étude.

 

Vie de la commune

 

L'activité agricole de la commune est l'élevage de bovins. Trois jeunes exploi­tants sont installés à Coutansouze. L'auberge des Colettes est l'unique com­merce du village.

 

La majeure partie des habitants travaille, soit sur Clermont-Ferrand, (en raison de la présence d'une gare à Louroux-de-Bou­ble), sur Vichy, Montmarault et dans les environs. On compte peu de résidences secondaires.

 

Les 18 enfants de moins de 12 ans de la commune fréquentent, dans le cadre d'un regroupement pédagogique, l'école de Louroux pour les plus petits et d'Echas­sières jusqu'au CM2.

 

La vie associative est animée, et accueillante. Le comité des fêtes organise environ cinq manifestations par an et le club des aînés se retrouve chaque quinzaine.

 

 

L'activité touristique propose essentiel­lement des randonnées avec parcours d'orientation et la cueillette des cham­pignons (cèpes et girolles) dans la forêt des Colettes.

 

E. Gauthard - M. Sierra (du Regard n°34)